Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Génération Strange | Votre source quotidienne d'infos comics, cinéma, série TV, manga, jeux vidéos

Scroll to top

Top

No Comments

L’affaire « Miss Hulk »

L’affaire « Miss Hulk »
Mister O
  • On 27 mai 2014
  • http://generation-strange.com

Tout est parti d’une déclaration de David Goyer, scénariste prolifique à qui l’on doit ( en partie) les scénarii des 3 batman. Ce dernier ne porte visiblement pas notre Miss Hulk dans son coeur, à tel point qu’elle aurait déclaré qu’elle ne représente pour lui qu’une porno-star verte géante;alors qu’il était invité à un podcast en compagnie de Andrea Berloff, Craig Mazin, ainsi que les scénaristes de Captain America Winter Soldier, Christopher Markus, et Stephen Mc Feely. Pour qu’il n’y ait pas de déperdition de l’information, voici ci-après le discours surréaliste de goyer: 
“So the Hulk was this classic male power fantasy,” he said. “It’s like, most of the people reading comic books were these people like me who were just these little kids who were getting the shit kicked out of them every day…. And so then they created She-Hulk, right? Who was still smart, so it was like, I think She-Hulk is the chick that you could f— if you were Hulk, you know what I’m saying?… She-Hulk was the extension of the male power fantasy. So it’s like if I’m going to be this geek who becomes the Hulk, then let’s create a giant green porn star that only the Hulk could f—.” 

She Hulk Cover 1 - P 2014

Pour les non-anglophones, voici ce que cela donne : « Donc, Hulk représente le pouvoir masculin. C’est comme, la plupart des gens qui lisent des comics sont des gens comme moi, qui étaient gamins qui se faisaient taper tous les jours… et là, ils crééent une Miss Hulk, ok? Qui était toujours intelligente, et donc je pense que Miss Hulk est la fille avec qui vous pouvez coucher si vous étiez hulk, vous voyez ce que je veux dire? Miss hulk était l’extension du pouvoir masculin. Et donc si je suis ce geek qui peut devenir hulk, on devrait créer, une porn-star géante et verte avec qui seul hulk pourrait coucher. 

Ce discours n’a pas manqué de faire réagir de nombreux artiste, dont le créateur du personnage, Stan Lee en personne, qui a tenu à rappeler qu’elle est la cousine de Hulk, et non pas une de ses copines potentielles ( d’ailleurs, il ne s’intéresse qu’à Betty Ross). Seul un fou envosagerait cela; il a eu l’idée d’une femme forte dans le style de Hulk, et intelligente au passage. Quant à son sex-appeal, Stan Lee confirme qu’elle a des formes, mais nous sommes dans le monde des comics, « montrez-moi une femme super-héroïne qui n’est pas une bombe ».

La réaction de la scénariste Gail Simone, ne s’est elle aussi, pas faite attendre: Elle s’est exprimé sur Twitter. Pour elle, rien de bien nouveau sous le soleil, les super-héroïnes sont encore à ce jour sous-estimées dans cette industrie. 

 

 

 

Sans faire dans le politiquement correct, soyons factuels: La série Miss Hulk période John Byrne a fait les beaux jours de Marvel, comptablement et artistiquement. Par ailleurs, ce personnage haut en couleur, a aussi su se faire une place au sein des 4 fantastiques. Durant cette époque, personne ne pensait à réduire ce personnage à une « porn-star »? Et pour quelle raison ? Tout simplement parce que les histoires étaient bien construites, le personnage avait de grands défis à relever et surtout une personnalité des plus pétillantes.

Souvenez-vous aussi que Witchblade, et Fathom sont des titres consacrées à des héroïnes ( certes qui ne font pas partie de la même écurie) et qui ont propulsé le studio de Marc Silvestri vers les sommets des charts !! Et plus récemment Batwoman était le titre le plus hype du moment à l’époque où JH Williams III y était ! Après tout cela, quelle conclusion pouvons-nous déduire de tout cela? Qu’importe le vin pourvu qu’y ait l’ivresse !! Et oui, que le héros soit un homme ou une femme n’est pas vraiment important dans le fond, à partir du moment où l’on a un bon scénario, et de très bons dessins ! En tout cas, cela prouve que le chemin de l’égalité dans l’industrie des comics est encore long. Il ne sera gagné qu’en prouvant que les femmes, héroïnes de bd, artistes, scénaristes, et éditrices, auront droit à la même reconnaissance que les hommes. 

 

Submit a Comment